Selon mon habitude, ci-dessous les commentaires du comité directeur. Quelques bonnes nouvelles qu’il faut objectivement saluer, mais aussi quelques surprises. Nous laissons chacun se forger ses impressions. 

1 – UNE MINUTE DE SILENCE ÉMOUVANTE ET UNANIME 

En l’honneur de Véronique Dubois Vincent, Aïda Ba et Jean Claude Hiquet. L’émotion de tous était sincère. 

2 – UN SOUTIEN COLLECTIF À NOS BLEUES EN NOUVELLE ZÉLANDE 

Avec même une petite visio très sympa avec la capitaine Gaëlle Hermet. 

3 – LA BONNE NOUVELLE DE LA CROISSANCE DU NOMBRE DES LICENCIÉS

Même si c’est une croissance normale en année Coupe du Monde, qu’il est encore un peu tôt pour faire un bilan à cet instant de la saison et que nous sommes loin d’avoir rattrapé les baisses passées, il faut se féliciter de cette croissance qui fait du bien. 

Bravo aux clubs mais aussi, aux Conseillers Techniques de Clubs qui, au sein des Ligues régionales, œuvrent pour y arriver. 

4 – LA SURPRISE QUE LE PROCÈS NE SOIT MÊME PAS À L’ORDRE DU JOUR ! 

Ce comité directeur était le premier après le procès. Et pourtant aucun point à l’ordre du jour le mentionnant, comme si rien ne s’était passé.

Surprenant, alors que le Secrétaire général, Christian Dullin avait été nommé par le CD pour nous représenter tous, dans un procès où la FFR s’était finalement portée partie civile.

Ce n’est donc qu’en toute fin de comité directeur et dans les questions diverses (sic) que nous avons enfin pu mettre sur la table le sujet totalement ignoré.  

5 – UNE QUESTION CLÉ : QUI PAIE LES FRAIS D’AVOCATS ? 

A notre grande surprise (comme quoi on fait bien de tout lire) nous avons découvert dans un PV de bureau fédéral de septembre que la FFR avait « avancé » plus de 200 K€ de coût des avocats des prévenus pour le procès. 

A la question posée aux juristes de la FFR de savoir si cette « avance » de la FFR était légale, c’est Laurent Gabbanini, le DG qui nous a répondu que « du point de vue de leur conseil la réponse était oui ». 

A voir et en cas de condamnation il faudrait que le remboursement soit immédiat pour que cela ne constitue pas un abus de bien social. Un point à suivre. 

6 – UNE AUTRE QUESTION CLÉ : LE MONTANT TOTAL DES FRAIS D’AVOCATS ? 

Questionné par nos soins sur le sujet, le directeur général de la FFR a confirmé que d’autres frais que les 200 K€ avaient déjà été engagés depuis 2017, sans pour autant nous en communiquer le montant en dépit de notre demande. 

7 – UN ARRÊTÉ DES COMPTES QUI MARQUE UN RÉEL PROGRÈS 

On le sait nous reprochons à la gouvernance en place d’avoir, depuis le début de son premier mandat, multiplié les déficits d’exploitation. Cette saison 21/22 ne déroge malheureusement pas à la règle avec une perte d’exploitation de – 626 K€. 

Ceci dit, nous serions de mauvaise foi de ne pas noter les progrès versus les années précédentes. La perte d’exploitation de – 626 K€ cette saison maque une amélioration puisque nous étions à  – 4,8 M€ en 20/21, -3,5 M€ en 19/20 et -1,5 M€ en 18/19.

On espère juste qu’il en sera de même en 22/23. A date le budget décidé par la gouvernance en place annonce une perte d’exploitation proche des – 10 M€ qui n’est couverte qu’avec les recettes exceptionnelles de la vente du Tournoi au fonds d’investissement luxembourgeois CVC Capital Partners. 

Rappelons-le : en bonne gestion associative, il vaut mieux ne pas financer des dépenses courantes avec des revenus exceptionnels… 

8 – UN CHANGEMENT POSITIF ANNONCÉ POUR FRANCE 2023 

Jacques Rivoal, président ; Julien Collette DG ; et Martine Nemecek directrice du Tournoi sont venus pour nous présenter la nouvelle organisation pour le GIP 2023. 

Ils nous ont parlé de collégialité et d’ouverture. Dont acte et nous en avions vraiment besoin tant la Coupe du Monde, sous gestion de Claude Atcher, nous semblait éloignée des préoccupations des clubs, des CD et des Ligues.

Tant mieux donc, si la promesse est tenue d’une Coupe du Monde rendue au monde amateur. C’est ce que nous demandons depuis des mois et nous voulons y croire. 

A court terme Claude Hélias, élu Ovale Ensemble, a quand même re-demandé que les comptes de France 2023, de Campus et du GIE hospitalités nous soient transmis pour analyse transparente ce que nous n’avions pas obtenu jusqu’ici. 

Marion Kellin les a interrogé sur l’héritage de Campus 2023 et la nécessité de réfléchir aux enjeux de formation que l’INEF (Institution National Emploi Formation de la FFR) devra porter si la FFR hérite comme convenu du CFA.

9 – L’ATTRIBUTION DES MATCHS DES ÉQUIPES DE FRANCE AVEC DES HEUREUX ET DES MALHEUREUX

Le XV de France féminin jouera à Vannes et Grenoble, les U20 à Agen et Oyonnax, les U20 féminine à Tours, les U20 développement à Graulhet et Cahors et les U18 à St Raphael. 

A noter la déception de la Bourgogne Franche Comté par la voix de son président Jeff Contant de ne plus avoir un match international depuis 7 ans en dépit de candidatures répétées. 

Pascale Mercier, élue Ovale Ensemble, a aussi pris date afin que le Grand Est puisse dans l’avenir bénéficier de telles rencontres. 

10 – COMMISSION NATIONALE DES CLUBS DE SÉRIES TERRITORIALES 

Nomination de Jacky Vimbert, ancien président de la Ligue de Normandie en lieu et place de Pascal Cazeaux, ancien responsable des compétitions de la Ligue NA.  

11 – DES APPELS D’OFFRES VALIDÉS A L’UNANIMITÉ SAUF UN

Pas de problème sur l’essentiel des appels d’offres qui ont été présentés (billetterie, media digital, radio…). Mais Sylvain Deroeux, élu Ovale Ensemble, s’est juste étonné qu’un appel d’offres de plus de 400 K€ envoyé à 10 sociétés et qui portait sur la maintenance de notre écosystème digital, n’ait obtenu qu’une seule et unique réponse. 

12 – PROJET POSITIF D’UNE LICENCE VOLONTAIRE GRATUITE

Un projet que nous pensons intéressant car c’est une manière de reconnaître le rôle des bénévoles qui ne sont pas tous dirigeants.  

Le sujet nous intéresserait d’autant plus s’il était assorti du croisement des fichiers nominatifs par l’Etat pour lutter contre les violences sexuelles. Cela permettrait de protéger nos licenciés. Une affaire à suivre mais un projet positif. 

13 – UNE CONCLUSION UN PEU SURPRENANTE SUR UNE FÉDÉRATION EXEMPLAIRE

En guise de conclusion, Bernard Laporte et Christian Dullin ont mentionné en cœur à quel point l’Etat avait loué « une fédération exemplaire » lors de récents rendez-vous. 

Pour notre part le propos nous surprend un peu. 

Si nous sommes satisfaits du mode électoral avec le vote par les clubs et des évolutions souhaitées par l’Etat avec la parité au Comité directeur FFR, nous pensons par contre qu’un peu de retenue de nos dirigeants serait appropriée dans le contexte. 

Ni le procès de Bernard Laporte, de Serge Simon et de Claude Atcher, ni le licenciement de Claude Atcher pour faute grave n’étaient à l’ordre du jour, pour autant ils étaient bien dans les têtes. 

14 – MERCI DE VOTRE LECTURE ATTENTIVE 

Et surtout n’hésitez pas à commenter en respectant la forme qui sied au rugby et à partager. 

Forza 

Florian Grill
Président Ovale Ensemble

1 commentaire

Laissez un commentaire