Chantier 4

Préserver la santé des pratiquantes et des pratiquants

La préservation de la santé des pratiquantes et des pratiquants constitue un élément primordial pour la pérennisation de notre sport et la lutte contre l’érosion du nombre de licenciés. Elle doit donc constituer un axe majeur de la politique fédérale pour les années à venir.

Tenir un discours médical clair et cohérent mettant les joueuses et les joueurs au centre du projet

  • Organiser un colloque médical annuel traitant des différents enjeux médicaux autour de la pratique du rugby
  • Mettre en place une commission médicale réellement indépendante et non rémunérée pour garantir son indépendance
  • Désigner un référent « sécurité du joueur » dans chaque club
  • Intégrer les arbitres dans les formations à la sécurité du joueur

Adopter une démarche préventive vis-à-vis des blessures, qui constituent une des premières raisons d’abandon du rugby

  • Recenser les blessures et en identifier / analyser les causes et diffuser un rapport annuel sur le sujet.
  • Insister sur l’importance de l’échauffement, des étirements et la préparation physique dans les formations (10% des raisons d’abandon à l’EDR, 20% en cadets juniors et 50% en seniors. Source : étude LIFR).
  • Insister auprès des éducateurs et entraîneurs sur l’importance des temps de récupération après les « petites » blessures musculaires et articulaires
  • Insister sur l’importance de la nutrition et du sommeil
  • Imposer le port du protège-dents en Ecole de Rugby

Mener une politique pro-active vis-à-vis du risque de commotion cérébrale, en jouant sur la formation, l’information et la révision des règles

  • Poursuivre le travail sur l’évolution des règles de placage et s’assurer de leur application
  • Diffuser dans tous les clubs des documents sur la conduite à tenir en cas de commotion cérébrale.
  • Mener une étude sur les avantages / inconvénients du port du casque en Ecole de Rugby
  • Mener une étude sur la possibilité d’une refonte des catégories privilégiant la maturité à l’âge
  • Insister sur la formation au placage et tester l’aptitude au placage au fur et à mesure de la formation (par exemple par la mise en place d’un « passeport du plaqueur » à l’image du passeport 1ère ligne)
  • Veiller à la bonne application de la règle du carton bleu
  • Insister sur le rôle responsable que doivent avoir les dirigeants et entraîneurs en cas de commotion et protéger les joueuses et joueurs contre eux-mêmes.
  • Multiplier les formations de médecins et des urgentistes.

Mettre en œuvre une politique responsable en matière d’assurance et de gestion des risques

  • Mener un travail prospectif sur les risques assurantiels et juridiques à court et moyen terme.
  • Tenir un discours de vérité aux clubs au regard de l’augmentation de 44% de la prime d’assurance ces deux dernières années.
  • S’appuyer sur une réelle base de données issues du recensement et de l’analyse des blessures
  • Mettre en place au sein de la FFR et des Ligues une organisation pour l’information, le suivi et l’appui des clubs dans la gestion des accidents
  • Revoir le contrat d’assurance avec une progressivité de la prise en charge selon le niveau d’invalidité pour une fédération encore plus solidaire
  • Prévoir une prise en charge des déplacements lorsque des bénévoles transportent des jeunes dans leurs voitures
  • Assurer la protection des mandataires sociaux des clubs

Lutter efficacement contre le dopage, par la prévention, l’éducation et la sensibilisation, sans déni et en toute transparence

  • Communiquer, sans se voiler la face, sur la problématique du dopage auprès des clubs et des licencié(e)s dans un contexte d’accessibilité en un clic sur internet.
  • Mener un travail d’éducation, de sensibilisation et de prévention auprès des pratiquantes et des pratiquants, ainsi que des parents, dès les catégories de jeunes, en s’appuyant sur les entraîneurs / éducateurs qui sont les principaux influenceurs (organisation d’une session de sensibilisation chaque saison, dans chaque club, dès les U14)
  • Assurer la transparence sur les cas de dopage avérés
  • Proscrire, dans tous les clubs, la prise de compléments alimentaires par les mineurs
  • Investir dans la recherche sur la nutrition

SUIVRE NOTRE ACTUALITÉ

Soutenez-nous et participez à l’aventure Ovale Ensemble !

SOUTENEZ LA CAMPAGNE