Chantier 13

Faire travailler en synergie le monde amateur et le monde professionnel au profit de la formation et du parcours de nos jeunes

Au-delà des questions d’instances et de gouvernance, il n’y a pas deux rugbys, mais bien un seul sport, qu’il se pratique au niveau professionnel ou amateur. Et ces deux composantes de la famille ovale ne peuvent exister l’une sans l’autre, en bonne intelligence, en synergie et en complémentarité. Il s’agit de dépasser les vieilles rivalités et les enjeux de pouvoir d’un autre temps pour tisser un réel lien « gagnant / gagnant » entre ces deux univers que rapproche une seule et même passion pour notre sport.

Tisser des liens positifs et équitables entre les clubs pros, les clubs amateurs de leur bassin, les Ligues Régionales et les Comités Départementaux

  • S’appuyer sur les clubs professionnels comme « locomotives » sur leur territoire, en partenariat avec les Ligues et les Comités Départementaux
  • Inciter chaque club professionnel à signer une convention avec sa Ligue et son Comité Départemental au profit des clubs (invitations pour les Ecoles de Rugby ou les sections scolaires, présence des joueurs pros à des manifestations des Ligues et Comités, échanges entre les staffs sportifs des clubs pros et les entraîneurs / éducateurs des clubs amateurs, etc.)
  • Favoriser la conclusion de partenariats « gagnant – gagnant » entre les clubs professionnels et les clubs amateurs de leur territoire
  • Demander aux médecins du monde professionnels de contribuer à des formations dans les Ligues régionales et les Comités départementaux.

Remettre à plat le système de redistribution financière et la mécanique des indemnités pour vraiment récompenser les clubs formateurs

  • Réviser le système de redistribution financière des clubs professionnels vers les clubs amateurs en remontant à la première licence et en privilégiant le club formateur
  • Réduire la complexité existante (avec notamment la transition par les Ligues)

Adopter une démarche vertueuse accompagnant les joueuses et les joueurs s’engageant dans une carrière professionnelle

  • Rappeler que le haut niveau n’est pas une fin en soi au sein du parcours de formation et ne concerne qu’une très petite minorité de joueuses / joueurs
  • Favoriser une pratique responsable en matière de détections / recrutements dans les catégories de jeunes pour ne pas déraciner les joueuses / joueurs, ne pas mettre en péril leur parcours scolaire, préserver leurs liens avec leurs clubs formateurs et ne pas les « perdre » pour le rugby s’ils ne réussissent pas au sein des clubs professionnels
  • Mettre en place une charte de bonne conduite : pas de contacts directs avec les joueuses et joueurs mineur(e)s ou leurs parents sans passer par les présidentes ou présidents de clubs, pas de mutation avant 14 ans sans dérogation de la Ligue etc…
  • Assurer un suivi humain des joueuses et joueurs qui s’engagent dans une carrière professionnelle et n’arrivent pas à percer dans un esprit de solidarité
  • Les accompagner sur le plan de l’apprentissage ou de la formation professionnelle pour les adultes.

Permettre une vraie éclosion des jeunes talents au plus haut niveau

  • Rassembler les jeunes talents dans des structures performantes sans multiplier les académies
  • Amplifier les mesures permettant, à tous les niveaux, de donner du temps de jeu aux joueurs issus de la formation française
  • Réfléchir, en liaison avec le Comité des Six Nations et la LNR, au calendrier du Tournoi des Six Nations U20, afin que les jeunes joueurs internationaux puissent disposer de plus de temps de jeu en club
  • Revoir et assouplir le système des prêts de joueurs dans le but de permettre aux jeunes joueurs de disposer de plus de temps de jeu dans la saison
  • Réfléchir, avec la LNR, sur l’opportunité d’une modification de la règle des jokers médicaux pour favoriser le recrutement / l’intégration de jeunes joueurs

Mener une politique de développement raisonné et éviter tout phénomène de « bulle financière » du rugby professionnel qui viendrait déstabiliser et fragiliser le niveau amateur

  • Réfléchir à une meilleure articulation / un meilleur sas de transition pour les clubs entre le haut niveau amateur et l’élite professionnelle avec pour objectif de limiter les excès financiers
  • Réfléchir, en liaison avec la LNR, sur le fonctionnement du système des agents

SUIVRE NOTRE ACTUALITÉ

Soutenez-nous et participez à l’aventure Ovale Ensemble !

SOUTENEZ LA CAMPAGNE